Le vent et l’architecture bioclimatique

Le vent et l’architecture bioclimatique

Quand on discute autour des thèmes de l’architecture bioclimatique, on parle souvent de la course du soleil. C’est bien sûr un aspect très important. Mais on peut également parler d’un autre aspect du climat et du site: le vent

Le vent, le climat, le site

Plusieurs facteurs déterminent la direction et la force du vent. On esquissera chacun de ces facteurs, en partant de l’échelle globale et en zoomant jusqu’à l’échelle du site.

Le climat

Chaque zone climatique a ses propres caractéristiques en terme de température, vents dominants, ensoleillement, humidité de l’air etc. Ces caractéristiques sont déterminées par des facteurs globaux:

  • La lattiture
  • L’altitude
  • La présence de plans d’eau (océan, mer…)

La zone géographique

Rose des vents d'hiver

Rose des vents d’hiver

Ensuite, sur une échelle plus restreinte, ces caractéristiques, et notamment la direction et la force du vent sont modelés par des effets de relief et autres altérations à l’échelle régionale:

  • Un masque géographique modifie la direction et la force de vents ( une montagne)
  • La présence d’une montagne va créer des vents locaux cycliques
  • La présence d’un plus petit plan d’eau va également avoir un impact sur le vent et la température et l’humidité de l’air

Le site

La nature du site va ensuite modifier ces caractéristiques à son tour:

comparer devis artisan de batiment
  • La présence d’arbres à haute tige
  • Les masques ( bâtiments, collines)
  • L’effet de tunnel (rue, vallée)

Utiliser ces données dans la conception

Rose des vents d'été

Rose des vents d’été

L’hiver, on a froid. On a besoin de nous protéger du vent. Nous utilisons les masques pour nous abriter. L’été à l’envers, on profite des courants d’air pour se rafraîchir et utiliser par exemple l’évaporation. Ainsi, utiliser le vent nous permet d’obtenir de meilleurs conditions de confort.

Comment réconcilier ces deux besoins?

C’est très simple. Souvent les vents dominants d’hiver n’ont pas la même direction que les vents dominants d’été. Sur la première image de ce billet, vous voyez les vents dominants d’hiver sur un site de Stockholm ( J’utilise une image des vents de Stockholm parce que j’en ai eu besoin dans le passé pour une étude). Le vent dominant est un vent d’Est. Sur la deuxième image, vous voyez la rose des vents d’été. On voit la présence assez dominante d’un vent de Sud.

On peut donc se protéger se l’Est par une barrière à l’échelle du site ( arbres, bâtiments, limiter les percements…) et encourages les vents du Sud.

Voici un des merveilles de l’architecture bioclimatique.

Je vous rappelle aussi que le partenaire commercial du blog vous aide à trouver des artisans locaux pour la réalisation de vos travaux. Pour cela, faites une demande grâce au formulaire mis à disposition. Vous serez vite rappelé.