Maison bioclimatique | Logement éco responsable

Maison bioclimatique

L’architecture bioclimatique a pour but d’assurer le bien être des habitants avec le moindre recours aux énergies primaires. Sous le terme de bien être des habitants, on comprend le confort visuel, thermique et acoustique des usagers, des thèmes souvent traités sur les pages du blog Logement éco responsable.


 

La rénovation durable et le diagnostic, la conception bioclimatique et la connaissance des lieux

Diagramme des temperatures moyennes mensuelles

Diagramme des températures moyennes mensuelles

Pour la rénovation d’une construction existante il est primordial de récolter des témoignages et faire un diagnostic complet avant toute intervention. Cette expérience nourrira la conception et renseignera sur la qualité du bâtiment, sa pathologie, ses points faibles à corriger.

Pour la conception d’un bâtiment bioclimatique, il est nécessaire d’avoir une connaissance des lieux- le climat, les particularités du site, les masques proches, l’ensoleillement, les vents dominants…

Vivre dans une maison bioclimatique- savoir adapter l’enveloppe

Une maison bioclimatique va  s’adapter à son environnement et ainsi diminuer les besoins énergétiques. Le comportement des usagers détermine souvent la performance d’une construction bioclimatique car ils seront amenés à modifier l’enveloppe (volets/ protections) en fonction des conditions. En effet, pour une performance maximale d’une construction bioclimatique, l’usager doit:

  • apporter ou ôter des protections solaires en fonction des besoins
  • réduire ou encourager les apports de chaleur externes ou internes
  • diminuer ou encourager la ventilation (étanchéité à l’air et surventilation)
Conditions extremes

Le jour le plus chaud et le plus froid d’une année

Concevoir avec les données géographiques et climatiques

Il est important de prendre en compte la nature du site, les vents dominants, la latitude et l’altitude, l’orientation. Dans le cas d’une rénovation il faut connaître la nature des matériaux de construction d’origine, la date approximative de construction.

Il est intéressant de prendre en compte également les conditions extrêmes survenues sur 10 ans par exemples pour le jour le plus chaud et le jour le plus froid de l’année. Ces données vont permettre d’identifier les pires conditions de fonctionnement de la construction et les performances les moins bonnes en terme de conditions de confort obtenues. Concevoir pour ces conditions permet d’optimiser le comportement du bâtiment et réduire les nuisances liées a l’éblouissement, la surchauffe, le chauffage insuffisant etc.
httpv://www.youtube.com/watch?v=VStWKOgoJPQ

Le confort visuel de la maison bioclimatique

Eblouissement

Le diagramme solaire superpose aux ouvertures

La conception bio climatique doit permettre d’obtenir un bon confort visuel avec le moindre recours à la lumière artificielle. Pour cela, il faut bien concevoir lorientation des fenêtres, leur emplacement et les protections solaires.  Les sources d’inconfort peuvent être l’éblouissement, la lumière insuffisante, les contrastes trop importants. Différentes simulation permettent d’étudier ces aspects et proposer des solutions adaptées.

Le diagramme solaire illustré montre une superposition des ouvertures et de la course du soleil. Il permet de déterminer les ouvertures à risque et les périodes de la journée a surveiller. D’autres diagrammes vont permettre d’évaluer le pourcentage d’occultation pour des protections solaires différentes et ainsi optimiser les solutions.

En rénovation, il est beaucoup plus facile d’étudier les sources de problèmes: il suffit de vivre dans le bâtiment et de l’adapter en fonction des besoins. Vous allez pouvoir expérimenter avec des protection extérieures pour éviter les surchauffes, des stores intérieurs pour obtenir une lumière douce et plus homogène, varier les revêtements et les couleurs des murs pour adoucir les contrastes…

Le confort thermique de la maison bioclimatique

Gains et pertes de chaleur

Analyse des gains et pertes de chaleur mois par mois

Le confort thermique est subjectif.Il est fonction du métabolisme, de l’activité, de l’age, des vêtements, de l’humidité relative, de la présence de parois froides etc. Cependant, il existe des températures de consignede références pour la conception de logements.
L’architecture bioclimatique cherche à utiliser l’orientation de la construction pour optimiser les gains en hiver. En été, elle contribue à minimiser les risques de surchauffe et offrir des opportunités de déphasage via l’utilisation de l’inertie thermique. Cela permet de rafraîchir la maison ou appartement la nuit et garder la fraîcheur le jour. Il existe plusieurs façons d’évaluer le confort et diminuer les consommations. Le diagramme illustré montre les sources de gains et pertes de chaleur mois par mois pour une zone thermique. Ainsi il est possible d’identifier les moyens de diminuer les besoins – conduction, ventilation, solaire direct, apports internes, échanges inter zonaux.

httpv://www.youtube.com/watch?v=7S1QSL_ZxnE

Cet article vous a-t-il plu?

Si vous avez trouvé les informations concernant l’architecture et la conception bio climatique intéressantes, vous allez sans doute aimer la lettre d’informations de Logement éco responsable. Inscrivez-vous! Vous allez recevoir un envoi tous les 15 jours avec pleins d’infos autour de la rénovation, le confort thermique et acoustique, l’aménagement du logement.

En cadeau de bienvenue, vous allez recevoir la présentation  » La guide de la rénovation pour débutants »

Si vous voulez avoir plus d’informations concernant l’auteur du blog Logement éco responsable, cliquez ici.

Je vous souhaite bonne lecture et je vous dis à bien tôt!

lettre-info-renovation