La condensation- comment l’éviter?

La condensation est un problème fréquent dans les habitations anciennes rénovées. Pourquoi? Tout simplement parce qu’il s’est produit un conflit entre le fonctionnement d’un bâtiment ancien et l’intervention d’éléments nouveaux lors des travaux de rénovation. En somme, le plus souvent, il s’agit d’un problème de ventilation insuffisante.

L’humidité relative et la condensation

Pour bien comprendre le problème, il faut d’abord faire un petit rappel sur les propriété de l’eau et la capacité de l’air de contenir la vapeur d’eau.

L’air contient de l’eau sous forme de vapeur. La capacité de l’air de contenir de la vapeur d’eau change en fonction de sa température- c’est l’humidité relative. L’air chaud peut contenir plus de vapeur d’eau que l’air froid.

Le problème de la paroi froide

Les anciennes habitations sont souvent mal isolées ou pas isolées du tout. Les parois au contact avec l’extérieur sont froides. L’air chaud de la pièce se refroidit au contact avec la parois froide. Sa capacité de contenir de l’eau se trouve réduite et l’eau condense.

Pour remédier à ce problème, il faut apporter une ventilation permanente suffisante qui permettra de réduire la teneur d’eau dans l’air.

La ventilation permanente d’une maison ancienne

La ventilation permanente d’une ventilation ancienne se fait le plus souvent naturellement par infiltration. Qu’est-ce que l’infiltration? Les maisons anciennes sont peu étanches à l’air. Il existe des chemins de fuites, souvent aux endroits délicats tels que les conduits, les menuiseries extérieurs, les jonctions entre murs et toiture.

Un échange de l’air permanent est maintenu grâce à la différence de température entre intérieur et extérieur par ses chemins d’infiltration.

comparer devis artisan de batiment

Le cas de la rénovation de maison ancienne et la réduction de la ventilation

guide rénovation

Devenez l’architecte de votre projet de rénovation- un guide pratique pour vous apprendre à concevoir le projet de rénovation d’un logement

Dans le cadre d’une rénovation d’une maison individuelle, l’étanchéité à l’air se trouve souvent amélioré- par le changement des portes extérieures et des fenêtres, par les conduits à présent gainés, par l’apport d’une isolation avec une couche de frein ou pare vapeur.

Dans cette situation, il est indispensable d’apporter une ventilation complémentaire.

Parfois, la ventilation complémentaire est apportée par des bouches d’aération, d’autres fois par une ventilation contrôlée avec ou sans récupérateur de chaleur.

Dans tous les cas, si la ventilation complémentaire est insuffisante, on voit apparaître des trace d’humidité sur les parois, dues à la condensation.

Le problème de la salle de bain

Les salles de bain des maisons anciennes sont souvent victimes de problèmes d’humidité. Pourquoi? Parce que s’il existe une fenêtre dans la salle de bain d’une maison ancienne, les ^particuliers sont souvent tentés à ne pas apporter une ventilation permanente en décidant de simplement ouvrir la fenêtre après utilisation de la pièce. Le problème est que pendant l’hiver, la fenêtre n’est pas toujours ouverte, ou ne l’est pas pour une période assez longue. Très vite, apparaissent des moisissures et des traces de condensation.

Pour éviter la condensation, ventilez

En résumé, les problèmes de condensation sont accentués pendant l’hiver dans les pays au climat humide. Le contact à une parois froide est une cause fréquente de condensation. Pour éviter le problème, il est recommandé d’apporter une ventilation permanente et suffisante et de mieux isoler les maisons anciennes.

Je vous rappelle aussi que le partenaire commercial du blog vous aide à trouver des artisans locaux pour la réalisation de vos travaux. Pour cela, faites une demande grâce au formulaire mis à disposition. Vous serez vite rappelé.