Comment bien se servir de la ventilation nocturne

La ventilation nocturne est un très bon moyen pour se rafraîchir naturellement pendant l’été. Il est cependant important de savoir bien utiliser la surventilation nocturne pour optimiser son efficacité et réellement diminuer la température de l’air de votre logement.

La surventilation nocturne est utilisée en combinaison avec d’autres stratégies pour améliorer le confort d’été:

  • Le déphasage thermique grâce à l’inertie thermique d’un matériau lourd exposé
  • La mise en place de protections solaires adaptées à l’oriantation
  • Limiter les apports excessifs de chaleur interne
  • Une isolation suffisante de l’enveloppe pour limiter le transfert de chaleur par conduction
  • L’évaporation- un outil naturel pour se rafraîchir

Résumons la problématique du confort d’été:

La température de l’air à l’extérieur est plus élevée que la température de confort. Notre habitation est au départ à une température confortable. Cependant, l’air à l’intérieur se réchauffe petit à petit:

  • par conduction – à travers l’enveloppe
  • grâce aux apports internes (appareils d’électroménager, ordinateurs, cuisine, personnes…)
  • grâce aux apports solaires excessifs à travers les vitres
  • dû à l’infiltration- l’échange de l’air entre intérieur et extérieur par ventilation non contrôlée

Pendant la journée, la température de notre habitation monte. La seule chose que nous pouvons faire c’est de ralentir ce processus. Comment faire?

Ralentir le réchauffement de l’air intérieur pendant la journée:

Eblouissement

Le diagramme solaire superpose aux ouvertures

D’abord, il est important d’installer des protections solaires sur les fenêtres pour éviter les surchauffes. Comment savoir quelle protection sera efficace? Vous pouvez utiliser les principes de l’architecture bioclimatique ou par expérience, vous allez savoir de mieux en mieux d’une années sur l’autre, de quoi vous avez besoin.

comparer devis artisan de batiment

Ensuite, il faut diminuer l’échange d’air entre intérieur et extérieur pendant la journée. En terme de travaux de rénovation, vous pouvez envisager d’améliorer l’étanchéité à l’air et mettre en place un système de ventilation contrôlée. En terme d’usage, pensez à fermer portes et fenêtres pendant la journée.

Enfin, limitez les apports de chaleur internes– utilisez des appareils d’électroménager performants, cuisinez moins, utilisez un éclairage artificiel économe en énergie, privilégiez l’utilisation d’ordinateurs portables, moins gourmands en énergie et peu producteurs de chaleur.

En dernier lieu, votre logement bénéficie peut être du déphasage thermique? Il s’agit d’utiliser l’inertie thermique d’un matériau lourd qui va absorber une partie de la chaleur de la journée. Ainsi, la température de l’air à l’intérieur va augmenter, mais plus lentement, pour arriver à son maximum le soir lorsqu’il est possible d’ouvrir et évacuer la chaleur accumulée le jour.

La nuit, évacuer la chaleur accumulée le jour

Pendant la nuit, la température de l’air à l’extérieur baisse de façon souvent assez significative. Vous pouvez donc:

  • Ouvrir les fenêtres (idéalement sur deux façades différentes ou sur deux niveaux différents pour forcer le mouvement de l’air) et évacuer la chaleur accumulée pendant la journée. Vous allez laisser entrer l’air frais nocturne.
  • Pour maximiser l’effet, placer des draps humides devant les ouvertures ou versez un seau d’eau sur votre terrasse. L’évaporation est un outil puissant pour favoriser le rafraîchissement.

 

Je vous rappelle aussi que le partenaire commercial du blog vous aide à trouver des artisans locaux pour la réalisation de vos travaux. Pour cela, faites une demande grâce au formulaire mis à disposition. Vous serez vite rappelé.